Le Forum - Café Lounge

forum parents ftm mtf transgenre trans
 
AccueilFAQCalendrierS'enregistrerConnexion
Comment faire pour :
L’essentiel


Brochures du Gest

Brochures Chrysalide

Quizz sur la transidentité


Documentaires

Démarches

Témoignages parents

Termes chirurgicaux


Permanences MSN anonymes


Flyer du Forum

Nous contacter


Mots-clés
Tous Julia enfant bretagne enfants video trans photos corwin forum binder existrans chemins outrans nous thèse piercing nantes anna francisco trognes carte visibilité parcours photo kiwi
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Statistiques
Nous avons 744 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Nomi

Nos membres ont posté un total de 80093 messages dans 2802 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 92 le Jeu 24 Mai 2012 - 21:12

Partagez | 
 

 L'interview de Marie Noëlle Baechler (message aux parents & Proches)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ChipiLO
'Ts'Ao-Chan'


Nombre de messages : 10315
Age : 48
Localisation : On the ouaib
Job/Loisirs : Zinzinc de déco
Je suis : de bonne humeur ce matin ...
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: L'interview de Marie Noëlle Baechler (message aux parents & Proches)   Lun 14 Juil 2008 - 12:31

Tout d'abord, je tiens à remercier Mme. Baechler d'avoir bien voulu répondre à quelques questions et à cette toute première interview et pour son engagement. Very Happy

Interview réalisée le 22 mai 2008

Bonjour Mme. Baechler, parlez moi de vous … J
Lo
D’où venez vous ?
Marie-Noëlle
Je vis en suisse romande, sur la côte suisse du Lac Léman, pas très loin d'où je suis née et où j'ai toujours vécu. Je viens d'une famille très religieuse et très pratiquante, plutôt modeste, avec un arrière plan d'immigration italienne. Mais cette dernière est très ancienne. Ma grand-mère était déjà née en Suisse. Je viens d'une famille de taille très réduite, dans laquelle ma mère à toujours eu un rôle très fort.

Plus concrètement, quel est votre parcours professionnel (et privé si vous souhaitez y répondre) ?
Mon parcours professionnel est un parcours relativement atypique. Alors que j'ai toujours été intéressée par la nature et par l'âme humaine, j'ai fait des études d'ingénieure que je ressentais comme plus sécurisantes à l'époque. Depuis, je me recentre sur les relations humaines. Je l'ai fait d'abord en travaillant sur mes propres questions. Depuis quelques années, je le fais en accompagnant d'autres personnes et en me formant pour être une professionnelle reconnue et pratiquant avec d'autres.

En ce qui concerne mon parcours personnel, une bonne part de ma vie a consisté en une lutte titanesque, pour intégrer ma propre différence (ce qui m'a amenée à faire une transition), à me libérer des conséquences des maltraitances et des privations affectives que j'ai subie enfant et à essayer à tâtons de trouver une place dans la société. J'en suis aujourd'hui à intégrer mes antennes, ma sensibilité parfois extrême aux émotions d'autrui et certains autres de mes talents qui peuvent me faire paraître comme une extraterrestre aux yeux de nombreuses personnes.

Sur le plan affectif, je n'ai jamais aimé et vécu qu'avec des femmes et je me définis comme une "lesbienne pure laine" et je suis heureuse de l'être.

Nous pouvons voir à travers votre site votre volonté d’aider, d’où cela vient il ?
Assumer ma propre différence, mener à bien ma propre transition, me créer une place dans la société a été une lutte titanesque. aujourd'hui, j'ai pris du recul avec ce que j'ai traversé. Mais je sais que d'autres personnes se trouvent dans une détresse tout aussi grande que celle que j'ai traversé dans mon passé.

Sans vouloir en aucune manière projeter mon propre parcours et ma propre expérience sur celle d'autrui, je m'efforce simplement d'être là pour accompagner d'autres personnes comme j'aurais aimé que d'autres soient là pour moi quand j'étais au bord du gouffre. Aujourd'hui, j'ai la chance d'accompagner quelques personnes, de leur permettre de trouver leur chemin à elle sans devoir le faire dans le désert que j'ai traversé et j'en suis heureuse. Je me sens grandie d'accompagner d'autres personnes sur leur propre chemin.

Aujourd’hui, quel(s) seraient le(s) message(s) que vous souhaiteriez faire passer auprès des transsexuel(le)s/genres, intersexes …etc…
Le premier message que je souhaite faire passer auprès de toutes les personnes atypiques, qu'elles soient transsexuelles, transgenres, intersexes ou autre est que je suis intimement convaincue que leur différence est une grande richesse et pas une maladie, que plus tôt elles pourront l'assumer, plus pleinement elles pourront la vivre ainsi, mieux ce sera pour elles et pour les autres.

Le deuxième message concerne les personnes qui pressentent qu'elles auront besoin de faire une transition. Il me semble essentiel que ces dernières entreprennent cette transition le plus tôt possible dans la vie, à chaque fois que c'est possible durant leur adolescence. Cela leur permettra d'ajuster les effets de la puberté sur leur corps, de s'intégrer presque en même temps que les autres dans la vie amoureuse, sociale et professionnelle. Mais cela évitera aussi de créer des couples et des familles bancales qui sont presque toutes condamnées à vivre de grandes crises, voire à éclater. Les couples et les familles qu'elles pourront créer après leur transition ont bien plus de chances d'être durables et source de vie que ce qu'elles créeront avant. Et cela évite beaucoup de souffrances inutiles pour tout le monde.

Aujourd’hui, quel(s) seraient le(s) message(s) que vous souhaiteriez faire passer auprès des parents et proches de transsexuel(le)s, intersexes …
Le message que je souhaite faire passer aux parents, frères, soeurs, oncles, tantes cousins, cousines, parents plus éloignés, ami-e-s, etc. est que la différence de votre proche est une grande richesse même pour vous. Il y a de quoi être fier d'un enfant qui ose s'assumer et s'affirmer tel qu'il/elle est réellement et qui fait rayonner son vrai visage à la face du monde. La famille risque d'être un peu moins conventionnelle, mais elle a toutes les chances de s'en trouver bien plus vivante !

Le message que je souhaite faire passer aux enfants qui découvrent la transition d'un de leurs parents alors qu'ils sont en train de grandir est que c'est vrai que cela peut être perturbant que de découvrir que l'un des piliers sur lequel on s'appuie n'est pas la personne que l'on croyait connaître et que cette personne est en pleine transformation. c'est vrai que cela signifie que vous n'aurez pas une famille comme les autres. Mais un adulte qui se transforme et qui ose être lui-même a beaucoup de chance d'être un parent beaucoup plus aimant, plus respectueux, plus proche de vous que ce qu'il a a jamais été par le passé.

Le message que je souhaite faire passer aux partenaires, époux et épouses qui découvrent la différence de leur conjoint (ou partenaire) au cours de la vie commune est que je comprends que cela peut être un choc très rude pour vous. Si ce choc doit être respecté, s'il eut été infiniment mieux que les choses aient été claires dès le départ, vous devez comprendre que votre partenaire a fait au mieux de ce qu'il/elle pouvait. Il/elle a grandi dans un environnement sans le moindre soutien qui lui permette d'accorder foi à son propre ressenti. Il/elle a tout fait pour jouer le rôle qu'on attendait de lui/elle et c'est face à l'impossibilité de vivre ainsi qu'il/elle a du choisir de s'assumer.

Vous pouvez être choqué-e, vous pouvez être en colère et nul ne peut vous dicter de l'extérieur le sort de votre famille ou de votre couple. Mais vous ne pouvez plus attendre que votre conjoint/partenaire rentre une fois de plus dans le rang et se remette à porter le masque qu'il/elle a porté jusqu'à maintenant. Si vous optez pour une rupture, il est essentiel que cette dernière se passe dans de bonnes conditions pour vous deux. Si vous avez des enfants, il est essentiel que vous n'instrumentalisiez pas ces derniers dans un conflit qui ne les regarde pas.

Pour finir, quel(s) seraient le(s) message(s) que vous souhaiteriez faire passer auprès des professionnels de la santé liés de près ou de loin à la transsexualité ? Les gens qui nous gouvernent ?
Le premier message que je souhaite faire passer auprès des professionnel-le-s de la santé, aux autres prestataires, ainsi qu'aux gouvernant-e-s est que la transsexualité, le transgendérisme, l'intersexualité ne constituent pas des pathologies, mais des richesses qui résultent de simples variations de la condition humaine. Le premier rôle la société n'est pas d'éradiquer les différences (et de normaliser de force ces personnes), mais de les accueillir et de les respecter pour qui elles sont et pour la richesse qu'elles représentent.

Le deuxième message que je souhaite faire leur passer, c'est que, comme pour les autres, les personnes atypiques savent qui elles sont et ce qui est bon pour elles. Ceci signifie que les professionnels de la santé et les autres prestataires n'ont pas à s'ériger en garde-barrière ni à s'emparer des personnes et de leur vécu pour leur dicter leur chemin. Ils doivent avoir l'humilité de se faire les accompagnant-e-s et les allié-e-s des personnes concernées et de les aider à progresser sur le chemin qu'elles auront choisi.

Il y a aussi un message que je souhaite faire passer aux associations de personnes gaies, lesbiennes, bisexuelles, transgenres, transsexuelles et intersexes. La plupart de ces associations ont tendance à se focaliser sur une seule question et à avoir bien du mal à comprendre que les autres dynamiques sont liées à celles de leurs propres membres. Or les parcours de vie des personnes sont tellement multiples que ces différentes formes de la condition humaine ne constituent pas des silos étanches et distincts les uns des autres. Il existe des gays et des lesbiennes qui sont aussi intersexes et dont l'identité de genre ne correspond pas à des normes binaires, des lesbiennes MtF, des gays FtM, etc. etc. etc. A vouloir rester dans des silos nous nous isolons les uns des autres et nous avons tendance à ne considérer que la part "problématique" de nos parcours de vie, plutôt que de défendre ensemble notre vision de la vie et de la société et de mettre en évidence les richesses que nous constituons pour nous-même et pour les autres.
[/size]
http://ai.eecs.umich.edu/people/conway/TSsuccesses/Marie-Noelle-F.html

_________________
Le temps est un serial qui leurre Miss.Tic
Revenir en haut Aller en bas
 
L'interview de Marie Noëlle Baechler (message aux parents & Proches)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum - Café Lounge :: ACCUEIL :: Documentaires-
Sauter vers: